Le volcan Bromo, vous avez dit touristique ?

Le Volcan Bromo, des cailloux, un désert et un panorama plutôt massif !

Le volcan Bromo, c’est bien plus qu’impressionnant. C’est carrément « streetcredible », ça en impose méchamment et te remet instantanément à ta place de microbe insignifiant à l’échelle de la Terre, car tu découvres que cette planète est capable de faire un volcan de 10km de diamètre comme ça sur un coup de tête…

« Alors ? C’est qui le patron maintenant ? » Si la Terre a une âme c’est ce qu’elle a dû se dire le jour où elle a créé volcan Bromo. Clairement je ne vois pas d’autres explications. Et s’il y a des vulcanologues ou géologues qui me lisent, chut, soyez sympas et laissez-moi avec mon illusion d’enfant, parce que comme tu vas le découvrir, j’ai vraiment galéré pour voir ce volcan…


Arrivé à Cemoro Lawang, là où tout commence !

Il aura fallu près de 7h ou 8h de route à nos deux braves scooters de l’extrême pour arriver Abhu ( voir portrait Abhu ), Alex et moi à Cemoro Lawang. Nos fesses se réjouissent déjà de cette dernière halte avant de s’aventurer sur les crêtes de la caldera du volcan Bromo !

Cemoro est un petit village juste avant le parc National, tu y trouveras facilement un endroit où manger et dormir pour presque rien. Comme toujours demande à n’importe qui, le bouche à oreille fera le reste. L’entrée du parc National de Bromo est simple à trouver, tu n’as qu’à suivre la route jusqu’au poste de garde. Et comme toujours n’hésite pas à négocier ta chambre…

L’entrée pour le volcan Bromo est assez cher il faut compter 250 000 IRP pour le ticket d’entrée, et rajouter une place dans un 4X4 pour t’amener à bon port. Sauf, si tu es en scooter et que tu as un Kitas (visa de travail indonesien ) comme moi, cela ne coute que 20 000 IRP.

Traverser une caldera de nuit est mélange entre Mad Max et le Paris Dakar

Pourtant croyez-moi ça commençait très mal…

Après une courte nuit, nous voilà prêts à voir le levé de soleil ! On décolle vers 5h du matin, il fait nuit et froid. Et là à toi qui lis ses quelques lignes sache c’est  un sacré spectacle…

Beau ? Majestueux ? Romantique ? Jubilatoire ? Poetique ?

Ahahahaha, que tu crois ! Non, non, non ! Même pour des indonésiens c’est un sacré bordel ! Imagine-toi pendant la nuit environ 500 vieux Toyota PJ avec des pneus énormes faisant la queue (ou la course ) dans une route montagneuse déglinguée avant de foncer dans le brouillard plein phares sur un désert de cendres volcaniques. Mais surtout, avec toi en bonus sur ton scooter au milieu de ce foutoir essayant de ne pas te casser la gueule histoire de pas finir comme un sanglier encastré dans le pare buffle d’une Xantia ou d’une 405 GTI en période de beaujolais nouveaux. Rien que ça… Il se mérite le volcan Bromo.

Il faut les imaginer de nuits roulant a fond dans le sable...

Il faut les imaginer de nuits roulant à fond dans le sable de la caldera du volcan Bromo

Le mieux (ou le pire) c’est quand tu arrives de l’autre côté de la caldera du volcan Bromo sur le « Panorama point », c’est incroyable… Tous les véhicules qui t’ont doublé sont garés n’importe comment sur une route de montagne minuscule, avec des bouchons et des gros Toyota abandonnés à 1 ou 2 km de l’arrivée.

Tu vois des touristes riches désemparés essayant de ne pas perdre un de leurs gosses au milieu de cette reconstitution de Walking Dead avec des indonésiens dans le rôle des morts vivants. Le tout baignant dans une brume de gaz d’échappement de bons gros diesel v6 avec une douce odeur d’ambiance entre gasoil et plastique brulé… Tu la ressens ta communion avec les éléments, la nature et l’esprit protecteur de la montagne sacrée ?

Rien que pour ce spectacle grotesque ça vaut le coup, mais ce n’était pas fini, en voyant le monde autour de moi je commence vraiment à appréhender « PANORAMA POINT »… l’endroit que l’on m’a tant conseillé au volcan Bromo.

Nous voila a 500 entassé au même endroit pour voir la même chose...

Nous voilà à 1000 entassé au même endroit pour voir le volcan bromo… comme des cons…

Après avoir croisé Abhu prenant un thé juste avant le Panorama Point, je me retrouve au milieu de THE PLACE TO BE du volcan Bromo ! Honnêtement à ce moment-là  j’ai honte d’être un blanc ou juste un touriste et de faire partie de cette meute grotesque venant prendre la même photo que tout me monde pour prouver que « j’étais la » sur Facebook. C’est ridicule, on est 700 ou 800 à se bagarrer pour être devant… S’en est trop et j’entends une voix commencer à gueuler à l’intérieur de moi…

LAMA 15h de scooter pour ça ? ET SANS COUSSIN !!!

La voix c’était mon cul et il était furax !  Heureusement je remarque un sentier sur la droite qui file dans la forêt et au bout de 5 minutes à peine, me voilà seul face au plus beau paysage qu’il m’ait été permis de contempler. Tu as surement remarqué que jusqu’à présent je n’ai fait que critiquer, si si, je râle…. Et pourtant, sache que le spectacle que t’offre le volcan Bromo à cet instant surpasse toutes mes critiques.

La vue depuis ma foret...

La vue du volcan Bromo depuis ma forêt…

Voici ce que l'on voit depuis la foret ....

Voici ce que l’on voit depuis la foret ….

Les mots me manquent, plus rien n’a d’importance ! J’oublie mes douleurs aux fesses, j’oublie le manque de sommeil, la faim et même ces cons de touristes dont je suis aussi le représentant …

Je suis là face au volcan Bromo, face à cette œuvre magistrale de la nature. Cette chose si imposante mettant à l’amende toutes les créations de l’homme… Me voilà devenu spectateur ahuris où la seule chose qu’il me reste à faire c’est de regarder et de me taire. Et à ce moment, je me tue…

Plus que jamais, contempler le volcan Bromo, me rappelle pourquoi je suis partie si loin de chez moi, pourquoi ma famille me manque tant et pourquoi je suis si heureux dans cette vie tumultueuse.

panorama volcan 2

Le volcan Bromo… classe

A ce moment-là, je suis sur la crête de la caldera, il me reste maintenant à grimper sur le volcan Bromo, il reste en activité au milieu, c’est celui qui fume sur la photo.

Grimper sur le sommet de Bromo, de la crête aux cheminées.

Après avoir piloté dans les cendres volcaniques tel un motard du Dakar où j’en ai d’ailleurs profité pour doubler Johnny, je retrouve Alex dans notre chambre d’hôtel et on retourne s’amuser au sommet de Bromo, car je n’ai vu le volcan que depuis la caldera.

Rencontre avec les cowboys Javanais du volcan Bromo !

Rencontre avec les cowboys Javanais du volcan Bromo !

Il fait jour à présent et en plus des 4×4, maintenant on croise des chevaux, j’ai vraiment le sentiment d’être sur une autre planète ou tout du moins dans un autre pays.

On escalade le volcan Bromo avec Alex et du sommet nous voilà à contempler la caldera depuis son centre. Je te souhaite de le vivre, être la haut, à regarder ce paysage avec comme bruit de fond les crépitements d’acide du volcan derrière toi et aussi ce connard en moto au loin, mais bon, il ne reste pas longtemps alors oublions-le…

Là-haut, tu remets tout en perspective, en tout cas c’est ce qui s’est passé pour moi. On est resté presque 2h à écouter, regarder et réfléchir… On aurait pu rester des heures voir des jours entiers, le temps était  suspendu, clairement je n’oublierais jamais ce lieu.

Promenade autour du cratère du volcan Bromo.

Promenade autour du cratère du volcan Bromo, les deux petits points à gauche sont des promeneurs…

panorama desert volcan bromo

Voici la vue depuis l’interieur de la caldera du volcan Bromo

Le volcan Bromo, quelques conseils !

Je t’épargne l’article sur le retour à Denpasar, 15h d’une traite en scooter, ça pique, ca fatigue mais le plus fou, c’est que ça vaut toujours le coup ! … J’ai du mal à te conseiller en terme de prix, car on a voyagé vraiment lowcost, encore plus lowcost que des locaux… Mon seul regret s’il devait y en avoir un, c’est de ne pas être resté plusieurs jours à Bromo, je pense y retourner pour y passer une petite semaine et me faire des beaux treks dans le desert !

Panorama desert

Photo des pistes dans la caldera du volcan Bromo

Si tu y vas en scooter. PRENDS DES COUSSINS ! Le retour on l’a fait d’une traite, 15h de scooter, c’est assurément pire qu’une session SM. Sérieusement CA PIQUE, mon cul était d’ailleurs sur le point de rendre grâce, je l’ai même surpris à demander l’extrême onction… Et si tu veux trékker autour de la caldera, prend du PQ, les toilettes sont rares…


J’espère que cet article sur le volcan Bromo t’as plu. N’hésiste pas à me donner ton opinion sur Bromo si tu l’as vu et à regarder nos autres vidéos ! Nous serons toujours ravis de pouvoir te répondre et discuter avec toi !
Ton brave serviteur Mr Lama !

  1 Comment

  1. Pingback: Nord de l’Argentine 3 – La montagne a 14 couleurs de Hornocal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *