Mes 10 trucs en cas de coup de blues en Voyage

Galères et coup de blues en voyage

Hardi lecteur, voyager c’est génial mais tu le sais déjà… Je t’imagine bien préparant ton voyage avec plein de fougue, d’enthousiasme, tout en lisant des récits de bagpacker, j’étais pareil ! Mais aujourd’hui je vais te parler d’une autre partie du voyage qui n’est pas la plus marrante, c’est la partie galère. Ou plutôt, comment gérer un gros coup de blues en voyage et retrouver l’impétuosité du noble poney conquérant qui vibre en toi ! Si si rien que ça !


Mon premier coup de blues

J’ai vraiment eu du mal pour mon début en Argentine, me voilà seul, au milieu de rien du tout sur une route perdue en Patagonie.

« Mais putain, qu’est ce que je fous là ? »

J’étais allé dans le Sud de l’Argentine pour travailler avec des chevaux dans une estancia, mais une fois arrivé là-bas, interdiction de monter à cheval et de toute façon il y en avait qu’un, merci à vous Santa Thelma… En bonus, les woofers devaient travailler 7j sur 7 et 7h par jour… Avoir traversé le pays pour ça, je t’assure c’est déprimant.

Forcément je ne suis pas resté -faut pas déconner- mais par la même occasion, j’ai vu en quelques jours une grande partie de mes projets de voyage se casser la gueule, j’étais fatigué à cause du travail, des nuits passées dans le bus et surtout méga frustré avec le moral à zéro… Bref, c’était pas la joie.

Mais l’avantage en voyage c’est que tous les problèmes s’oublient aussi vite qu’ils arrivent et tu peux rebondir très vite! Je vais donc essayer de t’expliquer comment retrouver le moral en voyage quand celui ci répond aux abonnés absents…

Patagonie

Certe c’est jolie la Patagonie, mais il y a rien, alors c’est jolie 5 minutes, mais 5h, ca deviens un peu agaçant…

Retrouver le moral en voyage

Voilà mes 10 petits trucs. Ça marche pour moi, j’espère que ça te sera utile ! Je vais t’éviter le classique « reste positif », parce que même si c’est une évidence, ce n’est pas toujours simple à faire.

1. Surtout ne culpabilise pas !

Avant tout, il ne faut pas culpabiliser, ça ne fera qu’empirer les choses ! Se sentir mal à l’étranger, c’est normal ! Ce n’est n’est pas de ta faute, c’est un nouvel environnement tu dois passer par la case adaptation… Tous ces supers blogeurs que tu lis ont surement tous eu de gros passages à vide. Il y a beaucoup de choses qui peuvent venir titiller ton moral. Lorsque tu voyages seul, tu es nu et ouvert au monde, donc forcément beaucoup plus sensible.

Tu dois éviter de t’en vouloir, je me souviens avoir été en colère contre moi sur le fait de pas être aussi heureux que ce que je devrais. Finalement, j’avais juste besoin de passer à quelque chose d’autre pour oublier mes galères et rencontrer de nouvelles personnes. Et bim transition !

2. Reste en mouvement !

Un plan tombe à l’eau ? Tant mieux, ça te laisse plus de temps pour le reste, tu es libre profites-en… Je me souviens, très bien d’une discution avec une amie…

« Mais c’est génial si ça a merdé, ça veux dire que tu as deux mois où tu peux faire ce que tu veux… »

Fonce, change de ville ou de pays même ! Après tout, tu es libre, tu voyages pour découvrir de nouvelles choses ! Moi j’ai filé à El Chalten et Calafate, et ça m’a fait un bien fou ! Tout prétexte est bon pour bouger…

3. Entoure toi un maximum !

Ne reste pas seul dans ton coin, l’avantage dans les auberges c’est que l’on rencontre toujours beaucoup de gens ! Fais toi des amis, rien ne vaut une bière en bonne compagnie ! Et si l’ambiance bagpacker te gonfle, utilise Couchsurfing ou va discuter avec des inconnus ! Moi je me promène avec mon ukulele dans les parcs… Amis garantis !

Un ukulele et des amies !

Un ukulele et des amis !

4. Change ton quotidien !

Bouger c’est bien, mais parfois, tu peux avoir un coup de blues parce que tu bouges trop… C’est con non ? Je supporte mal le voyage bagpacker, toujours à changer de ville, ça m’épuise et me frustre. Pose toi quelque part pour faire du volontariat ou du bénévolat, tu trouveras pleins d’offres avec HelpX ou Workaway, ça te permettra de faire une rupture dans ton voyage.

5. Soit fier de toi

Etre fier d’être là où tu es ! Réfléchis un peu à tout le chemin parcouru, quelque soit la raison qui te fait déprimer, si tu as eu la force d’arriver jusqu’ici, tu ne vas pas te laisser abattre !

6. Offre toi un cadeau !

Je ne parle pas de nouvelles chaussures…, Mais plutôt un truc comme une escapade sur un Glacier, un bon restau ou si tu es vraiment fatigué, une nuit ou deux dans une chambre pour toi TOUT seul ! Si si ça remonte le moral, il ne faut jamais sous estimer l’impact d’une bonne douche chaude ! Prendre un moment pour soi dans un lieu confortable et reposer son corps peut faire énormément de bien, surtout quand tu fais beaucoup de trek.

7. Parle à tes proches

Bon, en ce qui me concerne ce n’est pas quelque chose que j’aime, si tu as le mal du pays ce n’est pas forcément la meilleure idée, mais pour certains ça fait toujours du bien !

8. Trouve un plan B

Si tu es en galère d’argent ou que tu as un problème de carte comme ça m’est aussi arrivé à un moment (yéééé) le volontariat grâce à HelpX ou Workaway peuvent te permettre de vivre d’autres expériences. Il y a aussi la communauté Couchsurfing qui pourra t’aider ! De plus les communautés d’expatriés Facebook sont souvent actives…

9. Défoule toi !

Gueule un grand coup, va courir, va boxer, va danser, va faire la fête ! Tu trouveras toujours un truc pour te défouler dans n’importe quel pays !

10. Essaye de créer quelque chose !

Pour finir, ça c’est ma petite nougatine que je partage avec toi héhéhé, j’ai besoin de faire toujours quelque chose… Des photos, des vidéos ou des dessins, ça me permet de me sentir avancer, peut-être que ça marchera pour toi ! L’idée c’est de poser un truc sur papier ou ordinateur pour produire quelque chose de positif de ce merdier !


Conclusion ?

Pour moi le plus important c’est de ne pas culpabiliser et de bouger ! Si en plus tu peux en tirer un truc positif c’est bonus ! Les coup durs, c’est normal, accepte-les, prend du temps pour toi et tout ira bien. Tu vas rapidement te rendre compte que les problèmes arrivent aussi vite qu’ils repartent, si tu restes ouvert aux autres et pas enfermé dans ton coin tu feras toujours de superbes rencontres qui envoient du pâté !

J’espère sincèrement que cet article pourra t’aider si tu te retrouves bloqué comme un gros con au milieu de la patagonie. Mais ce n’est pas dit que les moutons aient le Wifi…

Avant de me quitter, j’aimerais que tu me dises dans les commentaire si ça t’es déjà arrivé de déprimer en voyage ? Et comment as tu géré ça ? ! 

Ca m’intéresserais énormément de savoir ! Merci !

À bientôt pour de nouvelles aventures !

Lama, ton serviteur !

Ukulele en Patagonie

Il a l’air triste le Lama là en Patagonie ?

 

 

  31Comments

  1. Sauce America   •  

    C’est clair que le coup de blues est un passage obligé pour tout bon mochileros qui se respecte. Nous aussi bien évidemment on est passées par des moments ou notre seule envie était de tout plaquer, prendre le premier avion et rentrer au chaud chez maman haha. Mais en même temps ces mauvais moments seront vite remisés en tant qu’anecdotes rigolotes du voyage, voir même en tant que souvenirs impérissables ! Et puis les bons moments viennent vite chasser ces petits coups durs, on a la mémoire courte de toute façon hein ;-)

    • Lama   •     Author

      Je n’aurais pas mieux dis Sauce America ! On y passe tous et après on en rigole bien… Enfin pas ma maman qui a vu la vidéo, elle trouve que j’avais rien à faire là hahahaha

      D’ailleurs, dis moi si tu as des astuces particulières, ca me ferais plaisir de savoir comment vous aviez géré les baisses de moral ! Je trouve ca interessant…

  2. vinciane   •  

    Très très drôle cet article et tellement vrai! Je rejoins aussi l’idée que souvent les pires galères deviennent ce qu’on racontent en premier aux copains en rentrant…et quand on y est on philosophe en se disant que si tout se passait comme sur des roulettes quand on part, ça ne serait pas aussi marrant de partir…on recherche aussi cette part d’aventure donc on va pas péter un câble a ma première galère…ce qui est dur c’est quand elle commence a s’enchaîner…

    • Lama   •     Author

      Merci Vinciance pour ton commentaire !

      Oui les chaines c’est ce qu’il y a de plus dur. Je vois ce que tu veux dire sur les galère, même si c’est toujours super chiant sur le coup, c’est finalement ce qui fait le plus rire au final…

      Je me demande toujours ou j’ai pu trouver l’inspiration pour cette superbe chancon… le desespoir peut étre hahahahaha

  3. Carine   •  

    Coincée à El Chaltén depuis 2 jours à cause de fortes bourrasques, pas internet, pas de fric ‘plus d’argent dans LE distri de la gare des bus…), et pas moyen de réserver un billet de bus sur internet (car PAS d’internet…), je déprime… c’est beau, certes, mais je veux partir!!!!
    Premier essai de remonter le moral : avec mes derniers pesos, je vais m’offrir un truc délicieux, genre un gros fruit ou un yaourt crémeux…direction l’un des 2 supermarchés de la « ville »… des rayons à moitié vides, de vieilles salades, des bières à 4€… et finalement, je craque pour un pamplemousse qui semble juteux à souhait!!!! J’en tremble…miam miam…Passage en caisse, la pesée du GROS pamplemousse…verdict : 44 ARS (environ 4,40€)…..allez, soyons fou! Et pour couronner le tout, plus de pièces pour me rendre la monnaie, je récupère donc pour 6 ARS de bonbons acidulés… mes 2 poches de parka bien remplies…
    Mais je regrette pas…le fruit était délicieux, il a fait des envieux à la cuisine de mon hostal, et les bonbons, et bien ils m’ont presque sauvé la vie pendant le trajet en bus qui a suivi (enfin!!!!) et qui, comme TOUS les trajets en bus d’Argentine, N’EN FINISSAIT PLUS!!!!! Allez, biz

    • Lama   •     Author

      Le pamplemousse salvateur ! Une valeur sur…Quel belle investissement Carine !
      Merci d’avoir partager ton histoire hahaha !

      Si tu ne veux pas mourrir pour les prochains voyage en bus, je te conseil la compagnie ViaTac ^^ ils m’ont a chaque fois servit des plat chaud compris dans le prix du ticket pas chère !

      Tu es ou maintenant ? Bariloche ?

      • Carine   •  

        non!!!!! je suis….en France!!!!! Mes mois de voyage sont terminés, mais je pense repartir l’an prochain…Brésil, Mexique… Pour l’instant, je reste quelques mois en Europe, prochaine destination l’extrême nord de l’Ecosse pour les aurores boréales et les îles Orcades!!!

        Mais je continue à suivre tes aventures, Kevin…je ne sais pas

      • Carine   •  

        non!!!!! je suis….en France!!!!! Mes 4 mois de voyage sont terminés, mais je pense repartir l’an prochain…Brésil, Mexique… Pour l’instant, je reste quelques mois en Europe, prochaine destination l’extrême nord de l’Ecosse pour les aurores boréales et les îles Orcades!!!

        Mais je continue à suivre tes aventures, Kevin…je ne sais pas ce que tu fais dans la vie, mais je te prédis une belle carrière d’humoriste, voire d’acteurs de cabaret!! ehehehe!!!

        Merci pour le tip sur les bus, je dois vraiment créer un blog rien que pour y raconter mes DESaventures busiennes!! ahhhh les pauses pipi en Bolivie, on m’y reprendra plus à porter un pantalon!! ;)

        biz

  4. cindy   •  

    Coucou!
    quand j’ai un coup de blues je parle avec mes amis de france ou d’Angleterre et puis après ca va mieux :) pleine d’énergie pour continuer l’aventure ! Ma facon de voyager est differente car g un travail fixe dans un pays et je voyage les weekend (visites, festival de danse etc). Mais j’ai remarqué les moments ou je suis la plus heureuse c’est quand je me promène et que je visite a velo surtout dans la nature et quand je fais du yoga :D

  5. Jérôme   •  

    Ah ah ah je te découvre avec cet article et tu m’as bien fait marrer sur ta vidéo perdu au milieu de nul part ^^

    En effet, ce genre de moment peut arriver mais ils s’oublient vite et plus tard on en rigole. Je me suis déjà posé la question « Mais bordel qu’est-ce que je suis venu foutre ici ? » plusieurs fois :D

    Un exemple -> C’est quand tu viens de faire plus de 10 heures de bus d’Albanie vers la Macédoine pour arriver dans une gare en plein milieu de la nuit avec des gens étranges autour de toi pour ensuite reprendre un avion et rester près de 40 heures sans dormir ^^

    Enfin pour résumé que toutes les aventures donnent d’excellents souvenirs ^^

    • Lama   •     Author

      Je t’avou que la gare en Albanie j’ai pas encore essayé ahahaha tu as du te sentir bien seul ! J’aurais surment été perplexe comme toi…
      L’avantage en patagonie c’est que tu peux sortit ton ukulele, il y a personne ! :D

      Mais quand on début en voyage, on ne se rend pas forcément compte que dans quelques heures, tout sera arrangé et peut étre même oublié, les choses se evoluent tellement vite en voyage !

  6. Yhiiihaaa   •  

    Moi je n’ai pas encore fait le grand pas dans les voyages mais je compte bien me lancer un jour et je trouve ton article génial, car comme tu dis on pense souvent au positif, mais des coups de blues ça arrive forcément et c’est génial de savoir comment chacun surmonte tout ça =) Ta vidéo m’a juste fait trop rire, va savoir si c’est parce que je sors de plusieurs jours à rédiger mon mémoire … Craquage total, je connais ça ^^ Continue =)

  7. Clara   •  

    Salut toi le Lama!
    Il est chouette ton article! Ca m’a rappelé un mauvais moment, sur la route 40 pareil, en Patagonie pareil, sans personne à l’horizon… Heureusement on était deux, mais ma pote, elle était encore plus dans le mal que moi… Bon clairement le stop sur cette maudite route est à déconseiller (moyenne d’une voiture toutes les deux heures sur certaines portions…).
    Du coup nous avions plus d’eau (c’était l’été), il faisait très très chaud, on avait pas d’ombre, et plus de bouffe (pas une seule galletas au fond du sac), bref la mort! Du coup pour éviter de faire une trop grosse déprime à deux, on s’est occupé en jouant à des jeux à la con (le singe, la barbichette, saute mouton…). Puis, un combi très lent est arrivé, on y a pas cru au début mais il s’est arrêté et nous a pris… Ca faisait environ 6h qu’on campait la… C’est le genre d’anedoctes (oué oué les gars, je suis partie en stop en ARgentine pour faire la barbichette avec ma pote de voyage pdt une demi journée…) un peu bizarre à raconter! En tout cas, bel article, belle route et hasta la vista!

    • Lama   •     Author

      Merci Clara de partager avec nous !

      La maudite routa 40 hahahaha ! C’est un peu le purgatoire des d’autostopeurs ! Après sans eau ni nourriture, vous avez fait fort, c’était un peu ambicieux :D
      Oui c’est ca, 1 voiture par heure, on devait étre a peu près a même endroit je pense :D C’est vraie que étre a deux dans ce genre de moment ca peu faire du bien !

  8. Manue Chuletas   •  

    Excellent ! et tellement vrai … quand les 18h de bus annoncées (ce qui est déjà énorme !) se transforment en 30 car la route du nord est bloquée par une avalanche, que celle du sud est interdite à cause de l’éruption d’un volcan, et que celle qu’on prend finalement est défoncée à cause d’inondations, que le bus rend l’âme … Donc tu attends un autre bus dans un bled paumé, celui-ci fini par arriver et t’amènes à presque-destination (après un contrôle de la police militaire un peu zélé), mais il est 3h du mat, la ville est glauque et peuplée de chiens errants, les hôtels sont tous fermés… Pour la 1ère fois de ta vie tu supplies un gars pour qu’il t’ouvres sa porte et ne te laisse pas dormir dehors ! Le lendemain tu dois reprendre un autre bus pour t’emmener plus loin, c’est sans compter l’arbre de transmission qui décide de lâcher… Ah, il y a aussi une pirogue après, que tu prends de nuit car il a fallu attendre 3h en forêt un autre bus, et de nuit tu vois tous les crocos et ça fait PEUR ! Et il faudra refaire tout dans le sens inverse … Et on se fera voler tout notre matos photo …
    Mais tu te réveilles au milieu de la forêt équatorienne, tu n’as jamais rien vu de tel, c’est merveilleux !
    Equateur en 2001, mon premier voyage avec mon amoureux, c’était le tout début d’une belle série de petites galères, de coups de blues et parfois de coups de gueule, mais surtout de riches découvertes ! On essaie de ne pas vivre avec des regrets et heureusement que tout ne passe pas de façon linéaire, sinon qu’est-ce- qu’on s’emmerderait ! Et comme on est maso ;) , on s’est même embarqué pour un voyage de 6 mois avec nos 2 mômes !
    Que lo pasa bien, profite de ce pays merveilleux qu’est l’Argentine … on y sera en juillet-août, on à hâte !

    • Lama   •     Author

      Respect Manue ! Toi quand tu galères, tu galère pas a moitier :D Tu es du gens méticuleux, on sent le gout du beau geste hahahaha

      Je t’avou que la transition Pirogue Bus m’aurais surment un peu contrarier, surtout de nuit avec les croco !
      Je serais encore en Amerique Latine a juillet aout, suis moi sur facebook et si on est a coté on se prendra une Biere ! Je veux plus de détail sur la Piroque haha

  9. Kiki   •  

    Alors moi, ou plutôt nous,(nous voyagions à deux, ce qui ne simplifie pas forcément les choses) avons eu quelques galères, coups de blues solitaires ou collectifs, de gueule aussi et des questionnements « Pourquoi je suis venue ici, c’est quoi le but? ».
    Pour ma part, j’ai transformé toutes nos galères en dérision sous forme de carnet de croquis. Du coup, on en riait vite en se disant « ah ouais, et là, si je dessine ça, ça va être trop drôle! « . Je t’invite à le zyeuter ici :
    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.241058089356638.55841.180576472071467&type=3
    N’hésite pas à me faire des commentaires, à me dire si ça te parle !
    Et je tiens enfin à te dire que j’admire que tu sois parti seul, car au final, être partie à deux, c’était aussi parce que je flippais de partir seule, ce qui me laisse un sentiment d’inachevé. J’aimerais me lancer un jour….

    • Carine   •  

      Kiki!!! On se retrouve sur ce blog du p’tit Kevin!! Trop fort!!! Pour une fois qu’on est en France au même moment, faut vraiment qu’on se voie!!!

  10. Luc   •  

    Hello!

    Je reviens tout juste d’un petit (2 semaines) mais intense voyage et malgré la courte durée, des coups de blues et des sensations de solitude ont fait parti de ce voyage.

    Une arnaque, le manque d’amis avec qui partager tout ce que j’ai pu y vivre et la culpabilité d’etre parti seul (suite à un désaccord) m’ont profondément touché et attristé.

    Seule solution sur place pour moi : ne jamais s’arrêter pour trop réfléchir à ça : balades, rencontres, oser aborder les gens… Se focaliser sur ce qu’on vit sur le moment et profiter de cette magnifique opportunité !

    Bref, le coup de blues du retour et les remises en questions sont encore plus importantes au retour donc je replanifie déjà mon prochain voyage qui risque d’être bien plus long !

  11. Lama   •     Author

    Bonjour Luc ! Merci de partager ton experience !
    Si je peux me permettre de te donner un conseil pour ton prochain voyage, essaye de régler tes problèmes avant de partir. Il faut avoir l’esprit serein sinon tous sera compliqué ^^ Et l’avantage de voyager seul c’est que justument il y n’y a pas de désaccord ni de culpabilité, car tout dépendra de toi !

    Bon voyage Luc !

  12. Pingback: Voyager seul - Lama et Ganesh

  13. Pingback: Le vieux qui ne voulait pas manger ses tomates | Argentina sin calcetines

  14. cha   •  

    Salut lama ! Je te découvre auj via lonelyplanet,chouette découvert !je voyage moi aussi en Amérique du Sud depuis 5mois et pour encore pour 3autres. Parfait tes 10 trucs, j’aurais pas dit mieux ! J en ai un supplémentaire qui rejoint la douche chaude ET avec pression, rien de tel que de se retransformer en fille sans poil ni reproche le temps d une journée. Troquer ses fringues de baroudeur pour whouuuu une jupe et se sentir un peu jolie!

    • Ophelie   •  

      Je valide aussi pour la jupe en voyage. Quel bonheur de se sentir à nouveau jolie de temps à autres pendant de long voyage :D

      • Lama   •     Author

        Moi la jupe c’est un peu plus limité je t’avou ahahaha !

  15. Multipass   •  

    Hello,
    Je suis tombée sur ton article un peu par hasard, mais je le trouve très bien.
    Je viens d’arriver en Australie, depuis maintenant quasi trois semaines & mon coup de blues refuse de partir. Je suis avec un ami en Helpx, dans une super famille, on commence à chercher du travail, on peut prendre leur voiture, voyager, bouger, etc..
    Mais l’ami en question n’aime pas trop sortir, on reste souvent enfermé dans la maison, du coup, on se prend la tête .. Et le matin à mon réveil, je n’ai qu’une envie, c’est de rentrer voir ma famille qui me manque énormément ou partir dans un autre pays.
    Je me dis que j’ai bien fait de partir car en France, je n’aurai rien fait de plus, mais je sens que je n’arriverai pas à tenir mes 6mois de voyages dans ses conditions et du coup le blues persiste. J’espère que en trouvant du travail mon moral reviendra à la hausse et que quand on fera notre road trip je retrouverai ma joie de vivre permanente (oui car je rigole tout le temps d’habitude…).
    En tout cas merci pour ton article, j’espère que tes petites astuces m’aideront vite !

  16. Multipass   •  

    Ps : mon astuce du moment pour chasser le blues ce sont les « Tim Tum » des biscuits au chocolat Australien à tomber par terre ! Vous les utilisez pour boire votre chocolat chaud et vous fondez dans un nuage de chocolat.
    C’est déjà un bon début pour un anti-blues ;)

  17. Julie   •  

    Salut lama! Ton article date un peu mais pour moi c’est totalement d’actualité … je suis en nouvelle Zélande et je suis en plein coup de blues. Ça fait 1 et demi que je suis partie, après l’Australie et l’Indonésie, je suis là, perdue au milieu des collines néo zelandaise, et je me demande bien ce que je fous là. C’est surtout une chaîne de galères qui m’ont minées mais je vais continuer à voyager … Le chocolat whittakers est définitivement mon ami et j’ai renoué avec mon carnet de croquis ;)
    Ta vidéo est géniale et je pense que t’as tout à fait raison de dire qu’il faut pas rester dans son coin, même si en ce moment j’ai envie de me rouler en boule sur le sol et me cacher sous une couverture!
    Allez c’est que du positif ^^

    • Lama   •     Author

      Courage ! Ca va rouler ! Au pire, viens plongée avec moi à Bali !

  18. Ophelie   •  

    Merci pour ton article salvateur :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *