10 conseils pour l’auto-stop

Bonjour à toi Hardi voyageur ! Alors tu veux faire de l’auto-stop ? Bon, sache que ce n’est pas toujours une partie de plaisir, alors pour t’aider, je vais partager avec toi 10 astuces pour réussir ton autostop ! 


Mes experiences en auto-stop

Ma première véritable expérience en auto-stop a commencé en Argentine et elle a été plutôt douloureuse, 6 h d’attente dans le Sud de la Patagonie au milieu de rien du tout… Je t’invite à aller voir la vidéo ici ! Sur le coup ca m’avait calmé !

Mais comme je suis têtu, j’ai continué à faire du stop, essayant toujours de me déplacer le plus loin possible grâce au super pouvoir de mon pouce ! Et c’est après ces 8 mois en Amérique Latine que je vais essayer de partager avec toi mes expériences et mes astuces pour l’auto-stop !

1526486_1650286331871427_1247814935862017243_n

Mes 10 astuces pour l’auto-Stop

1. Préparation avant départ – Avant de partir sur les routes en auto-stop, assure-toi d’avoir l’essentiel. De l’eau et de quoi manger, si en bonus tu as un sac de couchage et une tente au cas où personne ne te prend (ce qui est rare) c’est bien. Mais moi j’aime voyager léger donc je n’ai pas de sac ni de tente, ce n’est pas obligatoire mais fortement conseillé dans les zones reculées ou peu fréquentées.

2. Prévois bien ton itinéraire – Ne fait pas ça à l’improviste, achète toi une bonne carte routière, pour bien analyser les grands axes et l’itinéraire que tu souhaite emprunter. Si tu connais le trajet, ça te permet de savoir si le conducteur va dans la bonne direction.

De plus, essaye de te prévoir des étapes, par exemple lorsque je suis descendu en Patagonie, j’ai fais plusieurs arrêts dans différentes villes, pour me réapprovisionner en bananes et aussi pour dormir^^

3. Préviens un tiers de ton départ – Question de sécurité, assure toi que quelqu’un sait que tu es parti en auto-stop et où tu te dirige, on ne sait jamais…

Si tu flippe vraiment, rien ne t’empêche de prendre en photo rapido la plaque d’immatriculation de la voiture et de l’envoyer par sms à un proche.

4. Présente bien –  C’est moche, mais l’apparence, ça compte même quand tu es routard… Si tu veux avoir ta chance, tu dois faire « bonne impression », j’ai vu plein de routards que je n’aurais probablement pas pris en stop. Evite le style dégueu’ sortit de taule ou de festival rock ^^ ça marche moyen ! Moi je fais de l’auto-stop en Chemise et bien rasé !

5. Avoir l’air sympa – Je suis pas un grand adepte du petit chaton triste, certain l’utilise. Je préfère arborer un bon sourire bien sympathique, d’une façon générale les gens aiment bien aider les gars sympas ^^Je pense que mon ukulélé peut avoir un bon effet, en tout cas je pense que ça rassure.

6. Binôme c’est mieux – Rien ne vaut un couple homme femme pour rassurer ! D’une façon générale, la fille rassure toujours en auto-stop, ce que je te conseille c’est de trouver une partenaire dans une auberge. En plus à deux vous vous ferez moins chier lorsqu’il faudra attendre au bord des routes.

7. Positionnement – Attention, va pas te retrouver comme un con dans un endroit paumé comme moi en Patagonie. Les autoroutes sont généralement interdites pour l’auto-stop, le mieux c’est à la sortie de petites villes et dans les stations services. Essaye de toujours te mettre dans une zone dégagée, ou tu pourra bien voir le véhicule et aussi être vu.

D’une façon générale, essaye de te positionner à un endroit ou l’on va forcément ralentir, sortie de virage, croisement, route défoncée…

8. Sécurité – Suit toujours ton instinct, si tu ne le sens pas tu n’y vas pas. De la même façon, caisse trop pourrie, personne roulant vite, mauvaise onde ou odeur de bière sont les trucs a éviter à tout prix ! En Asie ou en Amérique Latine les accidents de la route sont très fréquents, alors prudence.

9. Evite les pancartes – Ca a l’air d’être une bonne idée, mais en Amérique Latine les distances sont tellement grandes que le plus important c’est pas d’arriver là où tu veux c’est surtout d’avancer un maximum jusqu’à la prochaine ville. Avec une pancarte les gens vont avoir tendance à se dire « oh non je vais pas jusque là » alors que dans les faits, il aurait pu bien t’avancer.

10. Une fois en voiture – Evite de t’endormir, ça te permettra de bien suivre le trajet et surtout fais la conversation ! Tu ignores qui est cette personne, sûrement super intéressante qui te prend en stop et en plus, qui sait, peut-être que ton nouvel ami pourra t’offrir un toit ensuite. On n’est jamais à l’abri d’une belle rencontre !


Alors auto-stop en conclusion ?

L’auto-stop entretient plein de fantasmes, il y a certes des risques, mais le simple fait de voyager en binômes les diminue énormément. Pour l’instant, je n’ai rencontré personne qui ait eu de réels problèmes avec un conducteur, pour ma part, je m’en suis servi en Argentine, avec un succès mitigé, non pas à cause des conducteurs mais à cause du manque de voitures sur la Routa 40.

Utiliser ce mode déplacement comme transport privilégié n’est absolument pas fait pour tout le monde, mais à l’échelle d’un voyage c’est une expérience très amusante que je te recommande d’essayer ! Et si tu es une fille et que tu as peur, tu trouveras toujours un gars comme moi qui cherche une partenaire pour attendrir les automobilistes et passer le temps ! Avec un peu de chance ton partenaire aura même un Ukulélé !

Et toi, dis moi !

As- tu déjà fais de l’autostop ?

As tu déjà eu de mauvaise expériences en auto-stop ?

Quelles sont les raisons qui te bloquent ou t’empêchent d’essayer ce mode de transport ?

  3Comments

  1. Lolita   •  

    Sympa cet article et bien utile! Je prévois de faire mon tour du monde dans quelques mois et c’est vrai que l’auto-stop pourrait me permettre quelques économies. En revanche, étant une fille, ça me bloque pas mal car on peut toujours tomber sur des tordus! lol
    Je n’ai fais de l’auto-stop qu’une seule fois et on était 4 donc ça réduit fortement les risques. Comme je prévois mon tour du monde seule, j’essaierai de suivre ton conseil et de trouver un binome dans les auberges où je passerai ;)
    Merci pour ces conseils en tout cas!

  2. Capitaine Rémi   •  

    Avoir une carte du pays, c’est vraiment cool. Même si elle n’est pas hyper détaillé, au moins savoir les grands axes et les villes sur le chemin. La plupart du temps, les gens vont te dire le nom d’une ville que tu connais pas, il faut donc pouvoir juger rapidement si c’est intéressant pour toi !

    Bref, le stop, c’est génial. Pour ceux qui hésitent à en faire, je raconte ma première fois et de ma peur de partir : http://capitaineremi.com/autostop-premiere-fois-oser-se-lancer-1376/

    Et surtout, il faut suivre son instinct !

  3. PlaisirVoyages   •  

    De tres bon conseils simple et pratique auxquels on ne pense pas forcement :p j’adhere !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *